soirée disotheque

COMMENT S’HABILLER POUR RENTRER DANS UN CLUB

Nous avons interviewé l’acteur et producteur Matthew Fitzthomas Rogers sur la façon de s’habiller de manière clubbable puisque Matthew avec son fanfaron était considéré comme le candidat idéal pour cela en raison des cercles dans lesquels il socialise et habillait toujours le rôle.

Donc, Matthew, je ne pense pas que nous vous ayons jamais vu sans blazer ou une sorte de smoking. En portez-vous toujours un et en avez-vous des spéciaux pour différentes occasions?

Je n’ai jamais considéré ma tenue comme spéciale, mais je suis de plus en plus arrêté et engagé dans une conversation sur mon style. Je me considère comme quelqu’un qui s’habille correctement, ce qui est bien sûr généralement intelligent. Je ne crois pas à «s’habiller» et je ne comprends certainement pas le concept de «s’habiller».

Naturellement, je reconnais que mon style ressemble aux jours de fête de la société, et en tant que tel, j’ai des vêtements pour toutes les occasions, que ce soit une soirée à la maison, un après-midi de polo ou un dîner White Tie. Je suis toujours prêt, avec une cravate en poche, afin de pouvoir assister à tout établissement de mon choix à tout moment. Après tout, certains des meilleurs établissements ont encore des codes vestimentaires.

Ces épingles que vous avez sur votre veste ont l’air très clubbables. D’où viennent-ils?

J’ai une petite collection, elles sont soit purement décoratives, soit représentent des sociétés dont je suis membre, et donc certaines sont plus intéressantes visuellement que d’autres. Je préfère un design orné et majestueux, mais c’est une question de goût et ne parle pas de la signification de l’accessoire.

Y a-t-il différentes saisons pour vos tenues?

J’ai tendance à organiser ma garde-robe en fonction d’autres scénarios plutôt que des saisons. Les scénarios peuvent être liés à la formalité.

Avez-vous déjà porté des chapeaux?

Comme ci-dessus, j’aime avoir la tenue appropriée pour un usage particulier. En tant que tel, j’ai une variété de chapeaux avec un chapeau haut de forme à la fin plus formelle. Je porte rarement des chapeaux au quotidien, sauf dans le sud de la France où j’ai besoin de l’ombre.

Des écharpes que vous portez assez souvent, n’est-ce pas?

Oui, j’ai une collection de foulards et de cravates en soie. J’ai aussi une écharpe d’hiver plus grande pour le temps glacial. Les premiers sont en grande partie à des fins esthétiques.

Quel est votre type de chaussure préféré?

Mon préféré est un Prince Albert, ou une pantoufle / mocassin en velours. J’ai une grande collection à la fois pour une utilisation intérieure et extérieure, et je les trouve les plus confortables et les plus attrayantes. Bien sûr, j’aime porter la bonne chaussure pour une occasion donnée et en tant que tel, j’ai différentes chaussures pour l’Opéra, le Yachting, l’équitation, les promenades dans le comté et une variété de chaussures en cuir faites à la main pour des occasions plus formelles .

Mais je préfère un pompon fait main ou un mocassin brodé pendant que je me détends dans ma chambre de retrait.

Vous ne portez pas de jeans très souvent, n’est-ce pas? Quel pantalon portez-vous?

Je ne crois pas posséder de jeans pour le moment, bien que je les ai portés dans le passé, surtout lorsque j’habitais à la campagne. Il existe d’autres types de pantalons qui me semblent convenablement résistants. C’est plutôt ennuyeux de voir près de 100% de la population porter des jeans, ils sont remarquablement populaires et terriblement sans imagination, mais ils ont leur but, et sont bien sûr un choix pratique dans de nombreuses situations.

Je préfère les pantalons. Un pantalon approprié qui pourrait accompagner un blazer. Avec une ceinture généralement, ou plus formellement, avec des bretelles. J’ai tendance à porter du noir ou du bordeaux, mais j’ai une gamme de pantalons pour la plupart des occasions.

Quelles couleurs de pantalons sont à la mode en ce moment et quelle couleur faut-il absolument éviter actuellement?

Je porte du noir pour le moment et du bordeaux ce matin. Je crois qu’il faut porter ce que l’on veut, bien que je déconseille de créer des tendances à partir des choix de la société. L’explosion du pantalon rouge est devenue ennuyeuse, ce qui est dommage, car dans les années 80, ils avaient une impression tout à fait différente. J’éviterais le blanc à Londres, sauf lors d’un événement, uniquement parce que l’air pollué les fera ternir assez rapidement et que les couleurs plus claires sont plus adaptées à un meilleur temps.

Noeud ou cravate?

J’en ai plusieurs des deux, adaptés à la formalité de l’occasion. Je porte généralement une petite cravate, souvent un nœud papillon, pour être prêt à entrer sans effort dans tout établissement qui pourrait avoir un code. Mon plus formel est bien sûr le nœud papillon blanc. Les cravates sont une affaire personnelle et en tant que telles pensent que les gens devraient s’habiller comme ils le souhaitent, même si je déconseillerais les options pré-nouées, elles sont particulièrement indécentes.

Combien de boutons pensez-vous pouvoir déboutonner (sur la chemise )?

Aucun pour la formalité, un pour les soirées post-formelles, deux pour la Riviera. Je pense que cela dépend de l’individu et de l’occasion, mais il est vulgaire d’afficher une quantité inutile de son corps. Ce qui est nécessaire, cependant, dépend de l’individu et de l’occasion. Il y a certaines balles masquées où rien d’autre que le masque n’est porté!

Nous savons que vous aimez bien sûr les clubs membres. Lesquels préférez-vous?

La plupart des clubs auxquels je crois que vous vous référez, je trouve qu’ils visent sans vergogne le Nouveau Riche, et il existe encore peu de clubs appropriés . Je ne suis membre que d’un couple mais j’en ai visité beaucoup. Les meilleurs ont tendance à ne pas se promouvoir fortement de peur de devenir comme le pantalon rouge. Il y a quelques beaux clubs majestueux que je trouve les plus agréables et privés, tandis que d’autres personnes visitent sont simplement pour être vues. Clochard et Annabell sont généralement très amusants.

Quelqu’un nous a dit que vous aviez parfois été vu dans certaines discothèques VIP. Quels sont vos favoris?

À un certain moment de ma vie, j’ai été la plupart du temps à Londres et beaucoup à New York. J’ai tendance à éviter les endroits qui crient à propos de leur clientèle VIP ou qui classent quiconque dépense plus d’un certain montant pour obtenir une table comme VIP. Cependant, avec des services comme Clubbable, j’ai découvert un moyen d’explorer ce monde qui me convient, des établissements à l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *